BLOG - ÉQUILIBRE PERSONNEL

Déconnectons ! Il n’y a pas que les enfants qui sont addicts aux écrans

Billet ajouté le 10 décembre 2019 à 11h48

Une étude menée à San Diego* a montré qu’il suffit d’une heure d’écran quotidienne pour que les enfants et adolescents soient moins curieux et aient moins envie d’apprendre de nouvelles choses, se contrôlent moins bien face à un exercice présentant une légère difficulté ou lorsqu’ils sont excités, ne finissent pas complètement les tâches commencées, se fâchent plus souvent avec leurs proches, et souffrent davantage d’anxiété et de dépression.

 

Mais ce ne sont pas les seules victimes ! Souvent ils ne font que reproduire l’exemple donné par leurs parents…

 

Le smartphone est devenu le doudou des adultes, l’objet qui rassure.

 

Les signes qui doivent alerter ? un moyen simple autour de la notion des 5 « C » qui sert aussi à identifier les cas d’addictions à l’alcool ou aux drogues. Si notre pratique est Compulsive, Continue malgré les Conséquences et nous fait perdre le Contrôle à cause du Craving (appétit insatiable en anglais) il est temps de réagir !

 

Comment se désintoxiquer ?

Comme pour toute « addiction » il est recommandé de procéder par étapes. Essayez d’abord d’aller en courses sans votre smartphone, puis à une soirée, puis un week-end, quelques week-ends et des vacances complètes.

Une alternative très efficace : la folie des téléphones vintage. Les téléphones d’hier sont de nouveau tendance. Entre nostalgie, detox numérique et sécurité, ils réunissent tous les ingrédients du compagnon fiable mais pas envahissant. Solides, endurants et petits, ces téléphones sont avant tout basiques : ils permettent de rester joignable, de téléphoner et d’envoyer des SMS. Pas de réseaux sociaux, pas d’internet, pas d’appareil photo. Sa présence rassure en cas d’accident, de panne ou d’urgence. Mais l’utilisateur reste le maître à bord. Une solution plus modérée pour une detox en douceur.

 

Pour évaluer votre degré d’intoxication, celui de votre famille ou de vos proches ,9 comportements* doivent vous alerter :

1 – intensité, durée et fréquence de l’activité

2 – Temps consacré à se préparer et à se remettre de l’activité

3 – Besoin d’augmenter les caractéristiques du jeu : plus de like, nouveau jeu, nouveaux contacts

4 – les tentatives répétées, mais vaines, de réduire, de contrôler ou d’abandonner l’activité conduisent au stress et à des réactions défensives

5 – Agressivité, agitation et angoisse plus importante quand l’écran est éteint

6 – Oubli des gestes élémentaires quand la personne est engagée dans l’activité (travail professionnel ou scolaire, se laver, s’alimenter)

7 – Désengagement familial et social

8- Altération des liens familaiux et sociaux

9 – Déni quant au manque

 

4 règles à appliquer :

·      pas d’écran pendant les repas

·      pas d’écran avant de se coucher

·      pas d’écran seul dans sa chambre

·      pas de téléphone portable en présence des enfants

 

Vite une détox écran pour que chacun retrouve sa liberté !

 

Sources :

·       Le Parisien 21/11/2019

·       Joel Monzée, docteur en neurosciences

·       *Analyse des données de la National survey of children’s health menée auprès de plus de 40 000 familles ayant des enfants âgés de 2 à 17 ans en 2016. De nombreux questionnaires et tests étaient proposés afin de déterminer la santé physique et mentale des jeunes, leurs troubles relationnels et comportementaux, et, bien sûr, leur temps d’écran quotidien, tous supports confondus.