BLOG - FRAGILITÉ

Perte du conjoint : comment faire face ?

Billet ajouté le 27 février 2019 à 15h38

Le vieillissement s’accompagne malheureusement de la perte progressive de ses amis et parfois du conjoint. 

 

C’est une réalité de la vie qu’il faut pouvoir affronter dans un contexte difficile de perte d’autonomie. Il est impératif dans ce cas de s’assurer que la personne âgée continue à avoir une vie sociale lui permettant de mieux affronter la douloureuse perte du conjoint.

 

La perte d’amis proches ou du conjoint est une situation particulièrement douloureuse pour tout un chacun surtout lorsque la perte d’autonomie commence à se faire sentir. Un tel évènement peut mener à une dépression et il est impératif de trouver les ressources en soi pour continuer à vivre avec son entourage.

 

La bonne solution consiste tout d’abord à élargir son cercle de connaissance ou recomposer son cercle d’amis proches. 

 

A titre d’exemple, il est parfois utile de se rapprocher d’amis qui se trouvent dans la même situation et qui expriment les mêmes besoins de lien social. Il est recommandé de se rassembler régulièrement autour de hobbies communs, de découvrir de nouvelles activités ou de nouveaux endroits afin de ne pas s’enfermer dans sa vie précédente en se remémorant éternellement le « bon vieux temps ».

 

De la même manière, il peut être intéressant de varier un peu sa vie sociale en restant actif le plus possible, en recontactant par courrier ou mail de vieux amis perdus de vue, en découvrant de nouveaux hobbies comme le jardinage, les jeux de sociétés, les sorties culturelles, en intégrant de nouveaux groupes à thème. 

 

Il faut également donner du rythme à sa vie en s’astreignant au départ à une certaine discipline : recevoir tous les matins ou tous les après-midi des visites pour un café ou un thé par exemple. Bien entendu, la venue régulière d’un intervenant professionnel est l’occasion d’un échange et permet ainsi de recréer du lien social au domicile, si important à ce stade de la vie.