BLOG - FRAGILITÉ

Le manque de sommeil peut entraîner des risques de maladie cardiaque

Billet ajouté le 27 février 2019 à 15h20

Les conditions liées au vieillissement n’optimisent pas toujours le sommeil pourtant nécessaire et vital au bon fonctionnement des cellules du corps humain.

Si votre aîné connaît des troubles du sommeil, pourquoi ne pas planifier un rendez-vous médical afin d’en définir les causes et les solutions ou de mettre en place un compagnon de nuit qui saura l’apaiser et l’aider à retrouver le sommeil ?

 

Les aînés ressassent toujours au moment du coucher et il est très facile de glisser vers l’insomnie dès lors que la personne s’interroge ou pense à des choses qui la tourmentent.

Les effets du manque de sommeil peuvent commencer à se faire sentir et, selon un rapport scientifique, dormir moins de 7 heures et demie par nuit pourrait être associé à un risque potentiel de maladie cardiaque chez les personnes âgées.

 

En outre, il apparaît qu’une combinaison de manque de sommeil et de pression artérielle peut engendrer un risque accru de la maladie.

 

Dormir suffisamment est essentiel pour enrayer les risques de maladies comme l’obésité, le diabète, l’hypertension, les troubles respiratoires ou les maladies cardiovasculaires.

Le monde moderne et le changement des conditions de vie conduisent les gens à manquer de sommeil, les exposant ainsi à davantage de risques sanitaires.

 

Une étude a analysé le sommeil de 1255 personnes souffrant d’hypertension (94%) et les a suivis en moyenne pendant 50 mois. Leur âge moyen était d’environ 70 ans avec une catégorie comprise entre 33 et 97 ans, regroupant 476 hommes et 779 femmes.

Les chercheurs ont noté la durée de sommeil des patients (jour et nuit) ainsi que la pression artérielle, les événements cardiovasculaires, crises cardiaques, AVC, ou morts subites cardiaques. Au cours de ce long suivi, 99 événements cardiovasculaires ont été répertoriés et associés à un manque de sommeil (moins de 7h30 consécutives).

 

Ce genre d’étude met en évidence la nécessité pour un aîné de consulter un médecin qui déterminera la marche à suivre pour pallier au manque de sommeil.

 

 

Si  votre parent est  inquiet car il est seul la nuit, pourquoi ne pas envisager l’embauche d’un compagnon formé qui saura le tranquilliser et lui permettre de retrouver son sommeil ?