BLOG - FRAGILITÉ

Dénouer les émotions familiales pour mieux s’occuper d’un parent âgé.

Billet ajouté le 27 février 2019 à 14h19

Prendre soin d’un parent vieillissant peut désunir une famille et fragiliser les rapports de fratrie. Il est très important de dialoguer et d’essayer de régler les conflits passés avant de s’engager dans la délicate mission d’aidant.

 

En effet, si la communication est rompue, il sera d’autant plus difficile de planifier et d’organiser les soins nécessaires aux aînés.

 

Dans une famille dont les parents vieillissent et où la question des soins et des aides se pose, il n’est pas rare que les frères et sœurs se murent dans le silence et n’osent pas aborder le problème avec leurs parents.

 

Ce déni d’émotion familiale entraîne malheureusement des conflits et n’empêchera pas que le pire ou l’inattendu se produise. C’est pourquoi, il est important de se réunir et d’aborder entre frères et sœurs les questions d’avenir.

 

Dans un sondage, il apparaît que 46% des personnes interrogées s’attendant à s’occuper d’un parent âgé n’avaient pas planifié ces soins. En outre, 70% des sondés n’avaient pas non plus parlé avec eux ni pris en compte leurs souhaits.

 

En fonction de l’état des parents, il est temps de leur demander comment ils envisagent les prochaines années et s’ils ont besoin de soins ou d’assistance spécifique.

 

Désirent-ils rester dans leur maison ou envisagent-ils une maison médicalisée ?

S’ils veulent rester à domicile, comment organiser les futurs soins et la proximité familiale ?

 

Discuter, planifier, aborder toutes les possibilités est la garantie d’une future prise en charge sereine et épanouie pour tous les membres de la famille.

 

Les services d’aide à la personne sont présents dans toutes les collectivités. Renseignez-vous et commencez vos démarches si vous envisagez d’engager  une aide à domicile extérieure pour prendre soin de vos parents.